Et  maintenant ?

De nos jours – suite aux soixante années de délire agro-chimico-mécanique – nous sommes en présence d’un paysage rural aussi nouveau que bouleversé : arrachage des haies, hyper développement de certaines céréales, idem pour l’élevage du bétail hors-sol… N’oublions pas les parcs et jardins entretenus à hautes doses d’herbicides et d’engrais.

Face à cette situation préoccupante – autant pour notre alimentation quotidienne et notre santé que pour l’aspect esthétique de la campagne (sans parler de sa santé à notre campagne) – les réactions se font chaque jour plus nombreuses.

L’événement qu’à constitué l’expo « Jardin planétaire » de Gilles Clement à La Villette en 1999-2000 est révélateur d’une prise de conscience et de l’urgence qu’il y a à préserver et transmettre un patrimoine vert fait d’histoire, de savoir-faire humain et de connaissance de la nature.

Agriculture « bio » et jardinage durable peuvent augurer d’un avenir meilleur et peut-être redonner un souffle de jardin à nos fermes.

Publicités